Montage de son PC : notre tuto complet et indispensable

Rédigé par Bruce Delcourt

La console c’est bien, mais votre préférence s’oriente vers l’ordinateur, voilà pourquoi il est important de monter son pc soi-même pour vous assurer la maîtrise des performances. En plus de faire des économies par rapport à un pc déjà monté, vous vous garantissez le choix des composants en connaissance de cause et sans mauvaises surprises. Assez facile à entreprendre, vous n’avez pas besoin de devenir un artisan de la puce, mais juste de réveiller vos skills développés en enfance lorsque vous jouiez aux legos. Sauf qu’ici vous avez la touche techno bien plus sympathique !

Comment monter son pc gamer ?

Alors comment faire le montage de son pc gamer ? Vous allez le découvrir étape par étape avec ce guide complet, dont plein d’astuces pour vous faciliter la tache et en plus un petit chapitre sur les erreurs à ne pas faire. Cela va prendre entre 50 minutes et 1h30 en fonction de votre expérience et du matériel que vous avez sélectionné. En effet, monter son PC pièce par pièce quand on est un gamer est un peu plus long avec les RGB, les ventilateurs supplémentaires et les différents connecteurs à brancher.

1. Vérifier et préparer le matériel

La sélection du matériel est fondamentale, vous devrez vérifier plusieurs choses avant de monter votre pc pièce par pièce. Il y a la compatibilité, la taille des composants et le listing de l’équipement dont vous avez besoin.

Voici maintenant les points à vérifier et la liste du matériel.

La compatibilité entre la carte mère, le processeur et le ventirad

les matériels Intel et AMD n’utilisent pas les même connecteurs, appelés “sockets”, et il faut aussi choisir un ventirad ou watercooling compatible. Attention, certains ventirads sont plus efficaces sur Intel et d’autres sur AMD, vous pouvez consulter le guide et comparatif sur les ventirads que j’ai concocté. Donc pour rappel, assurez vous que la carte mère, le processeur et le ventirad soient bien compatibles entre eux.

L’encombrement des composants

Les cartes graphiques sont des composants imposants et il vous faudra un boitier conséquent pour les plus gros modèles. Ensuite, avoir de la RAM low profile ou pas en fonction de l’encombrement de votre ventirad est un point important.

La consommation électrique de la configuration

Il faut avoir une idée de la consommation pour choisir votre alimentation, la carte graphique et le processeur sont les composants les plus énergivores.

D’autres étapes et bons conseils sur les choix à faire pour votre config sont disponibles dans notre guide pour choisir les bons composants selon votre budget pour une config de pc gamer.

Le listing de vos composants

Vous allez donc disposer sur votre table les éléments suivants pour monter votre pc pièce par pièce :

2. Outils nécessaires et conseils préalables

Munissez vous d’un tournevis cruciforme aimanté. Le tournevis électrique vous sera d’un grand soutien, attention toutefois aux modèles encombrants, sélectionnez-en un qui aura le même gabarit qu’un tournevis classique pour faciliter l’utilisation dans les recoins du boitier.

Attention aux charges d’électricité statique, évitez de faire rentrer en contact les emballages et le matériel une foi sorti, posez vos mains sur une surface en métal avant la manipulation afin de vous décharger.

Ce qu’il faut éviter à tout prix :

  • Abimer les pins du socket, faite bien attention au début du montage, lorsque vous allez sortir la carte mère de son emballage et quand vous la manipulerez.
  • Poser la carte mère n’importe ou pendant le montage est une erreur qui peut être fatale.
  • Éviter les surface trop dure comme une table en marbre ou en verre mais aussi trop souples comme le lit par exemple. La boite en carton de la carte mère posée sur une table est une bonne solution.
  • Oublier la pâte thermique ou penser que ce n’est pas utile, grosse erreur, c’est fondamental, c’est elle le pont du transfert thermique pour évacuer la chaleur du processeur.

3. Installation du processeur

Afin de les positionner correctement, les CPU sont munis d’une petite flèche en triangle, faites-la correspondre avec le symbole identique sur le socket de la carte mère. Attention à ne pas toucher le dessus ni le dessous de la puce, prenez-la par les deux côtés.

monter son pc avec processeur

Certains processeurs ont des encoches sur les bords, c’est le même principe, entrez le processeur par les encoches. Ensuite refermez le levier de fixation, celui-ci ne doit pas opposer de grosse résistance, si c’est le cas vérifiez que vous avez bien positionné le CPU.

Conseil intermédiaire :
Les étapes 4, 5 et 6 peuvent être interverties. Si votre ventirad est imposant et qu’il recouvre vos barrettes de ram (dans ce cas, vous avez eu la bonne intelligence de sélectionner des barrettes low-profile), pour plus de facilité, vous allez d’abord monter la RAM, ensuite le ventirad et pour finir vous fixerez la carte dans le boitier.

4. Montage du ventirad / water-cooling

Vérifiez si votre processeur est muni de pâte thermique pré-appliquée, sinon choisissez parmi notre comparatif sur les pâtes thermiques. Placez une petite noisette au centre du processeur, 3,5mm de diamètre environ.

Dans le cas d’un processeur AMD il est conseillé d’utiliser la petite spatule fournie pour bien étaler la pâte sur toute la surface car ils chauffent uniformément comparés aux Intel qui montent en température au centre.

monter son pc avec pâte thermique

Vérifiez l’installation des supports de fixation dans le manuel de votre ventirad, repérez les emplacements sur la CM et fixez le ventirad.

La fixation du ventirad est une étape importante et afin d’obtenir une bonne répartition de la pâte thermique vous devrez le viser progressivement en faisant se succéder les vis en forme de « Z » ou en croix, vissez un petit peu à chaque fois.

Dans le cas d’un water-cooling lors du montage de pc pour les gamers, suivez les étapes du manuel. En l’occurence nous retrouvons souvent cet ordre :

  • Visser les deux gros ventilateurs sur le radiateur, installer ce dernier dans le boîtier (sur l’emplacement que vous avez choisi),
  • Installer le waterblock sur le processeur de la même façon que décrit pour le ventirad pour le vissage.
  • Il y a parfois aussi, une pompe externe à positionner à l’avant dans le boitier.
  • Ensuite il vous faudra y brancher l’alimentation : connecter celle de la pompe à une prise SATA puis sur le CPU fan.
  • Brancher les ventilateurs sur l’autre côté de la prise.
  • Pour le RGB, en général il y a un connecteur sur la pompe.

5. Montage dans le boitier

Ouvrez le manuel de votre CM et de votre boitier afin de bien repérer les points de fixation communs et en ajouter le cas échéant. En général les formats ATX classiques comportent 9 points. Comparez les accessoires fournis par ces deux éléments pour monter la carte au mieux, entretoises du boitier et porte d’accès aux connecteurs I/O. Vissez la carte.

6. Installation de la RAM et du GPU

Ici on est sur la partie “Lego” ! On enfonce et clips. Attention à ne pas y aller comme un sauvage non plus !

La mémoire vive :

  • Installer les barrettes en dual-channel (vérifiez dans le manuel de la CM) souvent sur les ports 1 et 3. La ram est aussi munie d’un « détrompeur », une encoche à faire correspondre à celle du slot d’entrée.
  • Enfoncer les barres en poussant uniformément sur toute la longueur jusqu’au « clic » des fixations latérales.

monter son pc avec la ram

La carte graphique :

  • Dévisser ou enlever le nombre de portes d’accès arrière correspondant la la taille de votre GPU (les derniers modèles prennent l’espace d’au moins 2 à 3 slots pci-express) ,
  • Enlever le cache de protection des connecteurs de la carte et enfoncez la carte dans le slot PCI express x16 de votre carte mère, c’est le plus long.
  • Faite-la pénétrer jusqu’à bien entendre le « clic » de fixation.
  • Enfin, enclencher la fixation dans l’encoche de sécurité sur le côté de la carte.

monter son pc avec une carte graphique

7. Stockage et périphériques SATA

Glissez puis vissez le disque sur et/ou le SSD dans les emplacements dédiés, parfois un support 2,5 pouces est disponible pour visser ou stabiliser les SSD dans l’emplacement 3,5 pouces spécifiques aux disques dur classiques. Si vous avez un lecteur graveur CD/DVD/Blu-ray, enlevez un cache en face du boitier et entrez-le et vissez-le dans un des emplacements de taille 5 pouces 1/4.

Des boîtiers permettent aussi de brancher de visser sur son autre face les SSD Sata 2,5 pour un meilleur résultat esthétique. Si vous avez opté pour un SSD du type Nvme, vous pouvez brancher directement ce dernier sur le port M.2 de votre carte mère. Il suffira juste de l’enfiler dans le port et de viser la vis fournie pour maintenant votre espace de stockage. Certains modèles Nvme très rapides ont tendance à chauffer fortement et sont donc livrés avec un dissipateur thermique assez imposant. Il faudra vous assurez que l’emplacement du port M2 et l’emplacement de la carte graphique ne sont pas gênant pour l’installation d’un dissipateur.

8. L’alimentation

Placez et vissez l’alimentation dans son emplacement dédié, souvent en bas du boitier. Faites passez les câbles par l’arrière ou via les espacements prévus pour un meilleur câble management.

9. Branchement et gestion de la câblerie

On fait aussi référence à l’anglicisme « cable management » pour décrire cette étape. C’est l’étape finale et elle est aussi très importante pour avoir un boitier bien rangé.  Une bonne organisation de ce côté est pratique pour la suite si vous avez à installer de nouveau composants pour mettre à jour votre config. Chaque emplacement de branchement est indiqué sur la carte mère mais aussi dans le manuel pour mieux vous repérer. Même les monteurs de configs les plus expérimentés gardent toujours un oeil sur la notice.

  • Brancher la CM, le plus gros câble avec 12 rangées. Faites ensuite celui du processeur et correspondre les câbles CPU avec l’emplacement du même nom, celui-ci fait 4 rangées, et est bien indiqué.
  • Brancher le(s) ventilateur(s) du ventirad dans les tout petits connecteurs en général appelés « CPU fan 1 » et « CPU fan 2 ».
  • Branchez le disque dur / SSD et lecteur-graveur avec les câbles SATA sur la carte mère et ensuite branchez les avec les connecteurs d’alimentation, les alims SATA font environ 1cm et sont en forme de « L » allongés.
  • Brancher la carte graphique avec les câbles de 6 ou 8 broches de l’alimentation. Attention à bien brancher les deux câbles nécessaires. En général deux prises de 4 rangées côté GPU et une de 6 rangées côté bloc d’alimentation. Il existe maintenant des prises de 4 rangées avec deux rangées en plus, on nomme cette connectique 6/8.
  • Brancher les éléments du boitier. Les ventilateurs sur les emplacements nommés « sys fan ». S’il n’y qu’un seul « sys fan » et que vous avez plusieurs ventilateurs vous trouverez un adaptateur molex, et si vous avez beaucoup de ventilateurs il faudra brancher un hub d’alimentation molex.
  • Brancher les connectiques pour les ports USB. Le câble USB3 est un gros câble bleu dont les connecteurs sur la CM sont sur le bord de la carte. Il en est de même pour les USB2 le cas échéant, c’est simplement qu’il n’est pas bleu. Attention aussi à ne pas confondre également les branchements de câbles pour l’USB 2 et 3, vers les ports en façade, ils sont indiqué sur la carte mère et sont des prises à 5 rangées.
  • Enfin, brancher les éléments du panneau frontal. C’est la prise ON/OFF, les LED d’indication, etc. Ce sont tous des petits câbles à brancher sur une longue succession de prises, souvent assez compactes et il est facile de se tromper à cette étape. Alors, allez y doucement, avec le manuel de la CM entre les mains pour bien confirmer que le bon connecteur est dans la bonne prise.
    Le RGB, il existe maintenant beaucoup de modèles de carte mère munis de connecteurs LED RGB, dans le cas contraire vous pouvez ajouter une carte spécifique pour cet usage.

Voilà c’est terminé, et vous n’avez plus qu’à vérifier si toutes les fixations sont stables et si chaque étape a été bien complétée. Vous pouvez refermez le boitier, y connecter les périphériques du type clavier/souris, kit son, écran et enfin allumer votre nouvel ordinateur. Vous voyez que cela n’était pas si difficile de construire son pc ! Si jamais rien ne se passe, vous devez vérifier en premier les petits connecteurs qui vont du panneau frontal à la CM. Re-vérifiez bien les connections avec le manuel de la carte mère et celui du boitier.

Maintenant que votre ordinateur est fonctionnel, il restera quelques étapes pour en profiter pleinement, comme la vérification du bon fonctionnement de l’ensemble des composants dans le bios et les réglages nécessaires si besoin est. Ensuite vous aurez l’étape de l’installation du système d’exploitation, des drivers et vous pourrez enfin profiter de vos jeux !

Choisissez toujours le bon produit Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers comparatifs

L'auteur de l'article

Bruce Delcourt

Laisser un commentaire