Ventirad ou Watercooling ? Quel système choisir ?

ventirad ou watercooling
Rédigé par Clément Harmegnies

Des composants électriques qui surchauffent, et c’est leur durabilité qui prend un choc. La chose n’est évidemment pas différente avec les ordinateurs et surtout les processeurs, à ceci près que vous expérimentez en sus de faibles performances. Il convient donc d’investir dans un système de refroidissement efficace, mais lequel ? Le watercooling, transitant par l’eau pour refroidir l’ensemble, ou les ventirads, refroidissant à l’air ? Nous abordons ici leurs points positifs et négatifs, et portons une attention particulière au gaming. Si le refroidissement liquide vous convainc, alors je vous invite à retrouver notre comparatif des meilleurs kits PC de watercooling.

Le ventirad : classique, efficace et peu cher

Embarqués dès les premiers ordinateurs, les ventilateurs sont devenus un incontournable de bonnes performances thermiques. La preuve : même les solutions hydrauliques y font appel ! Les ventirads comptent simplement sur la force et la vitesse de leurs pales pour dégager suffisamment d’air, et ainsi évacuer la chaleur.

La surface du ventirad qui se trouve contre votre processeur a pour objectif de transporter la chaleur via des caloducs et la diriger vers de fines lamelles en alluminium, les dissipateurs. Pour finir un ou des ventilateurs sont disposés sur le bloc pour refroidir l’ensemble. Il ne faudra pas oublier de mettre de la pâte thermique entre votre ventirad et votre processeur.

Attention à ne pas confondre ventirad et ventilateurs. Vous pouvez voir de nombreux pc avec des ventilateurs en façade ou en hauteur et même à l’arrière d’une tour. Leurs rôles peuvent être multiples selon que vous souhaitiez extraire ou aspirer l’air.

Si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à consulter notre guide pour choisir le meilleur ventirad qui convient à votre configuration.

ventirad

Les avantages des ventilateurs

  • Des prix accessibles. C’est bien entendu l’atout majeur de ces systèmes de refroidissement, à savoir qu’ils proposent un rapport qualité-prix d’exception, si bien qu’il est possible de retrouver des modèles hauts-de-gamme aux alentours de 70 euros à 90 euros (les modèles de Noctua et BeQuiet sont parfaits pour ceux qui souhaitent faire de l’overclocking). Mais vous pouvez opter pour un modèle entre 30 et 40 euros, un prix qui constitue la moyenne pour un watercooling avec 1 ventilateur.
  • Des performances reconnues. Si les ventilateurs sont utilisés depuis aussi longtemps, c’est bien parce qu’ils sont reconnus pour leur efficacité. L’évacuation de la chaleur est multipliée par le nombre de ventilateurs, si bien que l’air chaud est évacué du boîtier rapidement, y compris pour une utilisation intensive.
  • Une durée de vie confirmée. La durée de vie d’un ventirad est supérieure à un waterblock. Tout d’abord il y a moins d’éléments sensibles en terme d’usure par rapport à une pompe de watercooling. Certains modèles permettent de changer rapidement le ventilateur à moindre frais.

Les inconvénients du ventirad

  • L’esthétique. Clairement, les ventilateurs viennent dans de gros boîtiers massifs, peu plaisants au regard. Et même si récemment les constructeurs se sont mis à valoriser davantage le design, cela reste discret.
  • Le bruit. Quoique cela dépende des modèles, les ventilateurs sont généralement bruyants, surtout quand ils s’accompagnent d’une utilisation intensive, par exemple pour le gaming. Encore une fois, il existe des produits quasi-silencieux.

Le watercooling : esthétique et performant

Bien plus récent, le watercooling utilise l’eau pour rafraîchir le tout. Effrayé à l’idée de mettre aussi près eau et électricité ? Ne vous inquiétez pas : le système de tubes promet une étanchéité exemplaire, pour un excellent refroidissement de votre cpu et même votre GPU selon les constructeurs.

Son fonctionnement, bien qu’ingénieux, demeure simple : les tuyaux acheminent l’eau parmi les composants afin de les rafraîchir, avant de transporter celle-ci dans les radiateurs. Nom trompeur : ils visent à refroidir l’eau, à l’aide d’un échangeur et d’un ou plusieurs ventilateurs. Cette même eau reprend ensuite le circuit évoqué.

watercooling corsair

Les avantages d’un système de refroidissement liquide

  • Design & style. C’est le meilleur atout de cette solution, car en plus de venir avec un réel style et des finitions soignées, elle embarque le rétroéclairage RGB. Vous pouvez paramétrer celui-ci depuis une application ou un logiciel, qui vous permet par exemple de définir les zones, les couleurs ou encore les effets. Par exemple, le système de ICUE de Corsair permet de définir des couleurs selon la température de votre processeur par exemple. Dans l’ensemble, difficile de résister à ces réglages, surtout quand on est un gamer !
  • De sacrées performances. Si certains utilisateurs trouvent le gain de performances marginal en comparaison du prix, reconnaissons que l’alliance du refroidissement liquide au refroidissement par air confère au watercooling une formidable efficacité. Il est donc particulièrement adapté au gaming, puisque la stabilisation des températures permet de maintenir dans le même temps les FPS à leur niveau optimal. N’oubliez pas : des composants qui surchauffent, et les FPS chutent en flèche !
  • Un fonctionnement globalement plus silencieux. Comme pour les ventirads, cela dépend des modèles. Si vous prenez un waterblock d’une marque obscure, il y a de forte chance qu’il soit bruyant. Certains modèles de Corsair sont reconnus pour leur silence. Mais en règle générale, pour une utilisation intensive comme le gaming, le refroidissement liquide/air se révèle moins bruyant que le refroidissement air seul.

Les inconvénients du watercooling

  • Une installation parfois complexe. Même si les constructeurs proposent de plus en plus des watercooling IAO (All in One), ceux-ci demeurent généralement difficiles à installer du fait de la multiplicité de câbles. Il est donc préférable de se tourner vers un modèle prêt à l’emploi, disposant par ailleurs d’un câble de pompe suffisamment long.
  • Un prix plus important. A performances presque égales, les watercooling peuvent parfois voir leur prix doubler ou tripler en comparaison des ventilateurs simples. Cela dépend néanmoins des gammes et, surtout, des fabricants, certains d’entre eux pratiquent une politique tarifaire agressive et attractive, à l’instar de Cooler Master ou encore Enermax.
  • Bien choisir son modèle. Nous déconseillons les marques inconnus du grand public qui pullule sur Internet. Un produit deffectueux et c’est la fuite, au risque d’abîmer voir de détruire le reste de votre équipement. Même certaines marques connues ont rencontrée des problèmes. Par exemple, le Cooler Master ML240L V2, est un excellent produit en terme de rapport qualité/prix alors que sa première version V1 fut une catastrophe.

En conclusion : fiez-vous à votre utilisation et budget

Comme vous avez pu vous en rendre compte, chaque système de refroidissement vient avec ses forces et faiblesses. Ainsi, si les ventirads ont largement fait leur preuve, ils demeurent souvent bruyants, notamment lors d’une utilisation intensive. Un peu plus performants pour stabiliser la température, les watercooling se veulent également, en règle générale, plus silencieux si vous optez pour un produit de qualité.

Néanmoins, la différence de prix doit vous interpeller, aussi préférez les ventilateurs pour un budget serré, et le watercooling pour le gaming et un meilleur refroidissement. Prenez aussi en compte vos besoins par rapport à ces questions :

  • Est-ce que l’esthétisme intérieur de mon boîtier est important pour moi ?
  • Est-ce que vous comptez faire de l’overclocking ?
  • Est-ce que vous voulez du rgb ?
  • Est-ce que mon modèle de processeur chauffe naturellement beaucoup ?
  • Est-ce que le refroidissement que je vise coincide avec la taille de mon boîtier ?

Nous espérons vous avoir donné suffisamment de pistes pour faire votre choix et si vous ne savez pas sur quel modèle partir, vous pouvez consulter nos guides via les liens dans l’introduction18.

Choisissez toujours le bon produit Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers comparatifs

L'auteur de l'article

Clément Harmegnies

Après un double master franco-britannique (Sciences Po Lille – Aston University), je me suis spécialisé sur la technologie de pointe et les jeux vidéo ; des thématiques sur lesquelles j'ai écrit de nombreux articles. Au quotidien, high-tech, hardware et gaming apparaissent souvent comme un loisir, parfois comme un travail, toujours comme une passion !

Laisser un commentaire

3 Comments

  • Une très bonne critique constructive qui aide les gamers débutants à ace faire un point de vue sur le sujet en tout cas merci beaucoup, car il m’a été utile.

    PS: le lien vidéo vers FrenchHardware est vraiment une excellente idée. Bravo !

  • c’est très léger, et ont survole le sujet sans rien dire de concret.

    Si l’air cooling est bruyant, l’AIO l’est tout autant puisqu’il se refroidis lui aussi par air. Bref, j’aimerai bien avoir des chiffres concret, mesure de temperature avec le plus gros model air cooling avec 2 ou 3 ventilo, contre un AIO 2 ou 3 ventilo voir ce qui est plus efficace.

    Moi, je parie toujours sur l’air.

    • Bonjour,

      Merci pour votre retour, dès que possible nous reviendrons sur cette page pour améliorer l’information et répondre plus concrètement à la problématique.