Test et avis sur la souris gamer Razer Deathadder V2

test Razer DeathAdder V2 souris gamer avis
Rédigé par Mister Dorian

Comme à son habitude, Razer a réalisé une nouvelle actualisation de ses périphériques. Dans le cas présent, il s’agit de la très populaire Deathadder Elite qui vient s’éclipser face à sa nouvelle version : la Razer Deathadder V2. Quelles sont les différences ? Que vaut cette nouvelle souris gamer ? Voyons ça en détails dans notre test complet !

Caractéristiques de la Razer Deathadder V2

Razer DeathAdder V2 souris gamer avis

Caractéristiques techniques
Forme : Droitier
Poids : 82 grammes
Dimensions : 127 x 61 x 42 mm
Longueur de câble : 2,1 mètres
Connectique : Filaire (USB)
Capteur : 20K Razer Focus+ (optique)
Résolution maximale : 20 000 DPI
Nombre de boutons : 8 boutons programmables
Nombre de profils : Jusqu’à 5 configurations
Logiciel dédié : Razer Synapse 3
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 04/06/2020 08:13

On aime :

  • Prise en main agréable
  • Excellente précision
  • Design sobre avec RGB
  • Câble souple de qualité
  • Logiciel dédié complet

On aime moins :

  • Réservée aux droitiers
  • Mollette un peu trop simple

Test complet de la souris Razer Deathadder V2

Razer DeathAdder V2 souris gamer boite notice

Ergonomie : de l’expérience à revendre

Il faut d’abord savoir que malgré le V2 dans le nom de la Razer Deathadder, il ne s’agit pas de la 2ème version de la marque, mais bien de la 9ème version, pour un modèle de souris gamer qui a été lancé en 2006, donc autant dire qu’elle a de l’expérience.

L’ergonomie n’a quasiment pas changé par rapport à l’ancien modèle Elite de 2016, pour la simple raison qu’on ne change pas une recette qui marche. Elle fait le bonheur des gamers droitiers, de par sa forme qui favorise une prise en main très instinctive, vu qu’elle la remplit comme il le faut… mais il est tout de même dommage qu’il n’existe pas de version pour gauchers.

En parallèle, son design sobre vient s’ajouter à un poids très convenable, vu qu’elle perd 23 grammes comparée à sa grande sœur, pour atteindre les 82 grammes. Au niveau de la fabrication, la Deathadder vient s’entourer d’un plastique un peu rugueux, qui permet de bien se maintenir et d’empêcher la transpiration de nous gêner, même après de longues heures de jeu intensives. Nous n’oublions évidemment pas les LED RGB présentes uniquement pour le logo et la molette, qui même s’il n’y en a pas par milliers, s’accordent avec le côté sobre du périphérique PC, et sont évidemment configurables avec le logiciel dédié de Razer.

Razer DeathAdder V2 souris gamer 82 grammes

En dessous de la souris, on retrouve l’un des plus gros changements par rapport aux anciennes versions : ses patins de glisse. En effet, d’habitude assez classiques, le constructeur nous offre ici des patins en polytétrafluoroéthylène, qui peut se raccourcir en PTFE, et ils rendent une glisse bien plus fluide, qui est plus agréable dans les mouvements de la main.

Les boutons sur le côté droit sont très bien positionnés, vu qu’ils arrivent parfaitement au niveau du pouce. D’ailleurs, en parlant des boutons, ces derniers se dotent de switchs OMRON, qui supportent une durabilité de 70 millions de clics (50 millions pour la version Elite), mais surtout, qui apportent un équilibre et une sensation très agréable sur les clics.

Razer DeathAdder V2 souris gamer boutons personnalisables

Précision : des mouvements à toute épreuve

La zone du milieu change aussi un peu par rapport au dernier modèle, via une encoche dédiée qui sert à loger deux boutons pour gérer la sensibilité, ainsi que la molette. Tant qu’on parle d’elle, nous trouvons dommage qu’elle soit aussi simpliste. Pas de rotation libre, pas de clics latéraux, ou encore, pas de réglage de la résistance. En soit, ce n’est pas quelque chose de gravissime, mais nous aurions aimé voir un peu plus de fonctionnalités.

Vu que nous sommes sur le sujet des boutons, nous ne pouvons pas oublier les fameuses macros. La Deathadder V2 se dote de 8 boutons programmables (contre 7 sur l’ancien modèle), mais surtout, elle peut accueillir jusqu’à 5 profils différents, qui peuvent être changés grâce au bouton « Profile » présent sous l’appareil.

Razer DeathAdder V2 souris gamer capteur

Concernant le capteur optique, Razer passe de son capteur 5G de 16 000 DPI (ou PPP), à son nouveau Focus+ 20K, qui peut atteindre une résolution de 20 000 DPI. La marque annonce avec, une précision de 99,6 %, qui peut atteindre une vitesse de suivi de 650 IPS, et il faut avouer qu’il n’y a pas de mensonge sur la marchandise, la souris est bluffante de précision. Passé la performance affichant un score fort louable, il faut aussi se rendre compte qu’une sensibilité pareille est destinée à des utilisations très spécifiques, donc il sera très rare de la pousser à ses limites.

Avec son capteur, Razer vend aussi les mérites de son soulèvement asymétrique. Une fonctionnalité intéressante, qui sert à mieux gérer la captation de la souris quand elle est décrochée de sa surface pour la remettre en place par exemple. Ce qui est appréciable, c’est qu’il s’agit d’une des personnalisations disponibles sur le logiciel Razer Synapse 3, dont nous allons parler juste après.

Razer DeathAdder V2 souris gamer usb cable

Enfin, n’oublions pas son câble tressé de 2,1 mètres, notamment par rapport aux petits soins qu’il a reçu de la marque. Ce câble USB intégré (qui ne peut pas être débranché de la souris), arbore un revêtement dit « Speedflex », conçu pour limiter les traînées et garder un câble souple qui évite les torsions. Aucun problème à ce niveau-là en utilisation, donc on peut valider !

Logiciel : complet comme il faut

Chaque constructeur de périphériques PC se doit d’avoir un bon logiciel dédié, afin de pouvoir personnaliser les appareils reliés. Dans le cas de Razer, il présente le Razer Synapse 3, qui continent tout ce qu’il faut pour une utilisation optimale !

D’abord, pour les fans de RGB, sachez que la Deathadder V2 est compatible avec le Chroma Studio, qui permet de synchroniser les effets de lumières entre les différents appareils Razer qui sont connectés, de quoi obtenir tout un environnement bien éclairé.

razer synapse 3

On peut évidemment personnaliser les différents boutons, ainsi que les profils qui y sont dédiés, et d’ailleurs, la souris dispose d’une mémoire interne stockant ces profils, ce qui donne la possibilité de les utiliser sur d’autres machines. Il est également possible de paramétrer les niveaux de sensibilité (soit de DPI), qui peuvent être alterner grâce aux boutons prévus à cet effet, mais aussi, nous pouvons toucher à la synchronisation des axes horizontal et vertical. C’est tout autant le cas sur la fréquence polling, qui offre différents niveaux jusqu’à 1000 MHz (bien qu’il vaut mieux garder la fréquence maximale).

Conclusion de notre test et avis sur la souris gamer Razer Deathadder V2

Pour un prix très correct, Razer casse une nouvelle fois sa réputation de marque aux mauvais rapports qualité-prix. La Razer Deathadder V2 se présente toujours comme une des souris gamer incontournables en dessous de 100 euros, et perpétue sa qualité dont faire preuve le modèle depuis presque 15 ans. Très utile pour les FPS, il n’est pas facile de lui trouver des défauts, bien qu’on espère toujours une version pour gauchers. Bref, une souris qui sait toujours s’améliorer, tout en ne se dénaturant jamais.

Source Image : https://www.youtube.com/watch?v=bI4KgnMi4oM

Choisissez toujours le bon produit Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers comparatifs

L'auteur de l'article

Mister Dorian

Youtuber sur la chaîne MisterDorian et rédacteur en chef sur teammanga.fr, je suis un passionné de high-tech, spécialisé dans le hardware, notamment dans le matériel destiné aux joueurs PC et consoles.

Laisser un commentaire