Qu’est-ce que le Lens Shift et la correction KeyStone ?

Rédigé par Lucie Del bello

Vous êtes prêt à passer le cap et acquérir un vidéoprojecteur ? Avant de vous orienter vers le modèle qui vous séduit le plus, vous devez prendre en considération un grand nombre de critères par rapport à vos nécessités, mais également à votre utilisation. Certains équipements haut-de-gamme sont dotés de la fonction Lens Shift tandis que d’autres emploient la correction Keystone. Découvrons ces outils plus en détails.

Le Lens Shift, qu’est-ce que c’est ?

Le Lens Shift désigne un système optique (incorporé au vidéoprojecteur) possédant pour fonction de décaler de manière verticale et/ou horizontale l’image qui est affichée. Ce système fonctionne sans déformation et vous permet de ne pas avoir à déplacer votre appareil. La capacité de ce système optique est la majorité du temps précisée en pourcentage. Ainsi, un Lens Shift horizontal d’une capacité de vingt pourcents vous offre la possibilité de décentrer l’image de vingt pourcents vers la droite ou la gauche. Vous l’aurez compris, un Lens Shift vertical permet de déplacer l’image de haut en bas.

Pertinence de ce système optique

Cette technologie n’est pas de l’ordre d’un unique accessoire et peut se révéler fortement utile. Effectivement, il offre la possibilité de centrer une projection sur un écran ou un mur, et même quand celui-ci demeure décalé en comparaison du vidéoprojecteur. L’atout majeur est que la projection ne subira aucune déformation. Par conséquent, vous pouvez positionner votre équipement dans l’espace qui vous convient, même si celui-ci n’est pas placé idéalement en face de l’écran. Cela est très pertinent surtout au sein des espaces réduits et si vous n’avez pas l’argent ou l’opportunité de mettre en place une potence au plafond.

Et pour la correction Keystone ?

Le Lens Shift se montre bien différent de la fonction correction Keystone. Cette dernière est bien plus répandue sur les dispositifs de projection. La différence réside dans le fait que la correction Keystone désigne seulement un outil servant à la correction du trapèze. Cet outil peut se montrer pertinent surtout quand le vidéoprojecteur est positionné en direction du haut ou du bas. Et que, dans cette situation, la projection se montre déformée, la correction Keystone vous permettra de redresser l’image. Toutefois, cette opération est seulement numérique et peut donc causer une perte notable de qualité, à l’inverse du Lens Shift.

Fonctionnement de la correction Keystone

Comme nous venons de le voir, la correction Keystone permet de corriger de façon numérique la déformation d’une projection (sous la forme de trapèze) quand celle-ci n’est pas projetée de face. On retrouve deux genres de correction : la correction verticale ainsi que la correction horizontale. Cette première offre la possibilité de redresser l’image quand l’appareil est orienté vers le bas ou le haut. Celle-ci est pratiquement présente sur la totalité des modèles du marché. En ce qui concerne la correction horizontale, elle permet aussi de redresser la projection quand cette fois, l’appareil est orienté sur le côté. Cette correction n’est pas accessible sur l’ensemble des produits du marché.

sans lens shift

avec correction lens shift

Cette correction prend la forme d’une molette. Ainsi, les équipements disposant d’une telle fonction se dotent d’une ou deux molettes quand le décentrement de la projection peut se faire de manière horizontale et verticale. L’amplitude liée au mouvement est basiquement précisée selon des pourcentages inscrits sur la fiche du produit. Plus la valeur est conséquente et plus la projection pourra être décentrée.

sans correction keystone

correction keystone

Correction Keystone ou Lens Shift ?

La correction Keystone n’est pas toujours suffisante, voire quasiment jamais pour résoudre un souci de montage. Quand le vidéoprojecteur n’a pas la possibilité d’être positionné bien en face de la toile, il est préférable d’opter pour un modèle disposant de la fonction Lens Shift. Comme nous l’avons vu, ce système offre la possibilité de déplacer la projection sans que celle-ci ne subisse de déformations en ayant effet de manière directe sur le bloc optique. Tandis que la correction Keystone est faite selon un traitement numérique, ce qui veut dire qu’elle peut causer une perte au niveau de la qualité, plus ou moins conséquente en fonction de niveau de déformation.

Sur les modèles de vidéoprojecteurs LCD à LED pas chers le Keystone n’est pas numérique mais analogique. Cette correction peut entraîner un léger flou peu gênant devant un film, mais sur une interface comme windows ou macos, vous le constaterez sur la barre des tâches. Autre détail important, les projecteurs à moins de 300 euros possèdent rarement la correction horizontale. Vous serez forcé de placer votre vidéoprojecteur en face de l’écran ou mur de projection.

Si vous désirez acquérir un nouveau vidéoprojecteur, nous vous conseillons donc de vous orienter vers le Lens Shift et notamment si vous vivez dans un petit appartement. Cette technologie saura répondre à tous vos besoins.

Choissisez toujours le bon produit Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers comparatifs

L'auteur de l'article

Lucie Del bello

Laisser un commentaire