Razer Blade 15 : Test et Avis sur le PC gamer portable haut de gamme

razer blade 15 avis
Rédigé par Clément Harmegnies

S’il est un nom de fabricant que tout amateur de gaming se doit de connaître, c’est bien celui de Razer ! Évoluant dans le milieu haut-de-gamme, Razer pratique des prix certes élevés, mais reflétant les valeurs intrinsèques de ses produits à l’instar du fameux Blade 15, un PC portable de gaming aux caractéristiques techniques supérieures, et que vous pouvez moduler dans une certaine mesure. Retrouvez dès maintenant la présentation ainsi que notre test au complet.

Présentation du PC gamer Razer Blade 15

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 15/08/2020 14:16

Du fait de sa popularité, le modèle est disponible dans de nombreuses boutiques spécialisées et même dans certaines grandes surfaces. Toutefois, pour un gain de temps et d’efforts, vous avez tout intérêt à passer par une plateforme d’achat en ligne, qui vous assurera par ailleurs de recevoir le matériel dans les meilleures conditions.

Un PC dédié au gaming !

En tant que constructeur évoluant dans ce domaine, Razer se devait forcément de proposer une solution tout-en-un, réussissant sur tous les points essentiels liés à la pratique du jeu vidéo. Reposant sur des solutions matérielles et logicielles comme Windows 10, Intel Core ou encore Nvidia GeForce Series, il permet non-seulement une utilisation pour les jeux vidéo les plus gourmands de la génération, mais également toutes les applications demandant des ressources importantes, comme le livestream, l’animation ou encore l’édition vidéo.

razer blade 15 fermé

Un socle commun, plusieurs variantes

On vous parlait d’une solution, mais on retrouve dans les faits un Advanced Model – le premier sorti – ainsi qu’un Base Model – aux caractéristiques moins avancées, mais au prix également plus attrayant. Pour l’une comme l’autre version, on retrouve toutefois une base unique :

  • Écran 15,6 pouces full HD et tactile 4K, avec dalle IPS aux bords fins (4,9mm)
  • Carte graphique NVDIA GeForce Series GTX ou RTX
  • Processeur Intel Core i7
  • Châssis en aluminium
  • Conception ultrafine : 1,68cm
  • Poids d’environ 2kg
  • Une mémoire RAM de 16Gb
  • Un clavier RGB personnalisable (Razer Chroma)
  • 3 connectiques USB-C, 1 port USB-C Thunderbolt, un port HDMI, un port MiniDisplay
  • Technologie Bluetooth 5
  • Autonomie maximale de 6 heures
  • Système de ventilation 44 lames avec chambre à vapeur
  • Microphone et haut-parleurs Dolby Atmos
  • Webcam 1Mp (résolution 720p)

Vous l’aurez remarqué : nous n’avons pas détaillé certains points cruciaux, comme le stockage, la carte graphique, le processeur ou encore la batterie. Tout simplement car ce sont bien sur ces points que les deux variantes font la différence !

Les différences entre Razer Blade 15 Base Model et Advanced Model

La première version, aussi la plus sophistiquée – l’Advanced Model – vous laisse le choix entre plusieurs cartes : une NVIDIA GeForce RTX 2060, RTX 2070 ou RTX 2080, toutes trois de conception Max-Q et embarquant la technologie Optimus.

Sur ce point, le Base Model, sorti plus récemment, embarque directement la GTX 1660 Ti VR. Le processeur varie également dans les nouvelles versions, aussi le modèle de base vient-il avec un Intel iRNUM i7 (6 coeurs) tandis que l’Advanced Model vient avec un i7 Core Family. A noter que si l’un comme l’autre sont boostés par une mémoire vive de 16Gb, le Base Model ne permet une extension que jusqu’à 32Gb, là où l’Advanced en permet le double, à 64Gb.

razer blade 15 connectique

Côté stockage, plusieurs solutions s’offrent à vous au sein des deux variantes : vous pouvez opter pour une configuration incluant un SSD et un HHD, de 128 / 256 et 1To / 2To selon les configurations. Vous pouvez également opter pour un slot vierge pour le HDD et vous concentrer sur le SSD seul, en poussant jusqu’à un SSD de 512Go.

Concernant l’écran, l’Advanced Model vous offre le choix d’upgrader pour un taux de rafraîchissement supérieur, à 144Hz contre 60Hz pour le modèle de base.

Les options de personnalisation sont également valorisées sur le modèle avancé, celui-ci vous permettant de paramétrer le rétroéclairage touche par touche là où le modèle basique est à zone unique. La puissance de la batterie augmente consécutivement afin de compenser l’augmentation des ressources, passant à 80Wh contre 65Wh pour le modèle de base, bien que cela ne change rien à l’utilisation, l’autonomie maximale étant toujours fixée à 6h.

Résumé de notre avis sur le Razer Blade 15

Esthétique à la présentation, redoutable à l’utilisation : le Blade 15 nous éblouit de par ses performances. S’il compense ses performances par une chaleur se répartissant sur l’intégralité du châssis, il demeure haut en gamme, déployant une qualité de construction évidente, parfaite par des finitions travaillées. Ses bords fins séduisants laissent davantage de place à l’action, que vous admirez grâce à un formidable écran full HD et tactile. Pour revenir sur l’esthétisme du produit, le design du Razer Blade 15 nous fait fortement penser à un Macbook Pro, ce qui est un compliment compte tenu de l’importance de ce point pour la marque à la pomme.

On aime

  • La construction durable et solide ; châssis en aluminium
  • L’écran haute résolution à la colorimétrie parfaite
  • Les performances du CPU et du GPU
  • Les solutions de stockage
  • L’autonomie, intéressante pour une utilisation variée
  • Ses finitions parfaites et ses qualités esthétiques indéniables

On aime moins

  • La qualité moyenne des haut-parleurs
  • Les performances par défaut du processeur à calibrer
  • Une chauffe importante qui touche l’intégralité du châssis

Notre test complet du PC gaming Razer Blade 15

Passons désormais au détail de notre test, point par point. A noter que nous nous basons sur la version de base – le Model Base – mais que nous avons également un mot pour le modèle avancé, côté performances, quand cela s’avère pertinent.

razer blade 15 utilisation

Le châssis et l’écran

C’est bien le point sur lequel Razer nous surprend le plus : le châssis en alliage d’aluminium et de CNC déploie une formidable solidité et affiche une fière allure haut-de-gamme perceptible au premier coup d’œil. On apprécie les efforts du constructeur pour affiner au maximum l’ordinateur – véritable synonyme de luxe – en lui conférant des bords peu prononcés pour un affichage plus généreux ainsi qu’une épaisseur de seulement 1,68cm.

Et croyez-en notre expérience : la découverte de cette qualité de construction terminée, vos yeux se dirigeront instantanément vers l’écran. Et quel écran ! Sa taille 15,6 pouces permet un bon équilibre entre mobilité et affichage, déployant une résolution full HD 1920 x 1080 IPS. Pour une colorimétrie affinée, chaque écran individuellement calibré en usine. A noter, comme indiqué précédemment, que vous pouvez opter pour un rafraîchissement à 60Hz ou 144Hz.

Les Plus

  • Bords ultrafins
  • Châssis en aluminium haute qualité
  • Écran full HD et tactile

Les Moins

  • Rien à signaler

Esthétique et personnalisation

Non seulement l’ensemble est de qualité, mais aussi esthétique : la construction confère au Razer Blade une allure minimaliste et moderne tout à fait réussie – sa finesse lui permettant de s’affirmer, selon les dires du constructeur, comme « l’ordinateur portable de jeu de 15,6 pouces le plus fin du monde ». Les finitions sont travaillées et la couleur verte – emblématique du constructeur – recouvre aussi bien le logo que les connectiques et les ports USB.

razer blade éclairage rgb

Mais évidemment, ce dont vous voulez entendre parler, c’est bien sûr le rétroéclairage RGB. Et là, comme on vous le précisait, le choix vous est laissé – par zone ou touche par touche. Dans un cas comme dans l’autre, la suite logicielle Synapse s’avère complète et plutôt bien fichue, quoiqu’on puisse regretter un manque d’intuitivité lors des premières utilisations. Il conviendra donc de passer par des tutoriels ou simplement de farfouiller pour parvenir à le prendre correctement en main.

Les Plus

  • Bords fins travaillés et esthétiques
  • Les éléments graphiques
  • Rétroéclairage personnalisable

Les Moins

  • Le logiciel Synapse demande un certain temps de prise en main

Les performances du CPU Intel et du GPU Nvidia (processeur et carte graphique)

En tant que PC gaming, c’est bien évidemment sur ce point-là qu’on l’attend le plus ! Les performances de la carte graphique sont franchement bien exploitées par l’appareil, offrant une fluidité maximale sur des jeux aux graphismes poussées. En Full HD, les performances en jeu présentent une belle rapidité pour les gammes RTX, à hauts niveaux de graphisme. Ainsi, les données de TomsHardware dévoilent des fps élevés en Ultra sur des jeux comme World War Z ou GTA 5 (avec l’anticrénelage x8), quoique pour ce dernier, les fps chutent légèrement en-deçà des 60 pour la RTX 2060. Les performances demeurent tout de même similaires, puisque on note en moyenne 55-62fps, de la 2060 à la 2080. En 4K, pour le même jeu, il sera préférable de baisser l’anticrénelage à 2x tout en diminuant la qualité des graphismes à « haute ». Avec cette configuration, les fps sont préservés aux alentours de 55 à 66fps, de nouveau de la 2060 à la 2080. En revanche, sur un jeu comme Far Cry 5, il faudra vous contenter de graphismes normaux pour des FPS limités à 45-55fps. Un point sur lequel la Radeon VII s’en tire mieux.

Si vous comptez vous tourner vers la GTX 1660 Ti pour le Base Model, attendez-vous également à de belles performances en Full HD, avec environ 70fps pour The Witcher 3, Far Cry 5 et Battlefield  V en Ultra, plus de 110fps pour Wolfenstein II en Ultra et anticrénelage x8, et même un solide 53fps pour GTA en qualité des graphisme « très haut » et l’anticrénelage x4. En 2560×1440, évidemment, les performances chutent, mais demeurent très bonnes pour des jeux comme Battlefield V en ultra (près de 50fps), Far Cry 5 en Ultra et textures HD (54fps) ou encore The Witcher 3 en Ultra (54fps).

Ainsi, selon les configuration, la machine s’en tire haut la main. Sans difficultés ? Pas si sûr, car elle compense ses performances par un important dégagement de chaleur. Et si l’on ne peut blâmer le système de ventilation, relativement innovant, on retourne toutefois la faute sur le châssis. Celui-ci conduit en effet la chaleur sur toute sa surface, si bien que le clavier peut vite devenir relativement chaud à hautes performances. Il pourra donc être intéressant de passer par une solution de ventilation externe supplémentaire afin d’éviter la sensation d’inconfort pour les parties les plus intenses.

razer blade 15 vue de côté

Côté processeur, l’Intel Core i7-9750H autant que l’Intel Core i7 Family avec leurs 6 cœurs se révèlent redoutables à l’utilisation et ne manque pas de conférer rapidité et réactivité à l’ordinateur. Toutefois, comme le font remarquer Les Numériques dans leur test dédié, il est nécessaire d’utiliser le logiciel Synapse, puis de passer le processeur de « équilibré » à « créateur » pour observer une augmentation des performances, avec un taux à 3,3GHz contre 2,9GHz pour le mode par défaut.

Les Plus

  • Excellentes performances de la carte graphique
  • Aucune chute de FPS
  • Ray tracing activé
  • Écran exploité au maximum

Les Moins

  • La totalité de la surface du châssis prend la chaleur
  • Il faut calibrer le processeur via Synapse

Les performances des haut-parleurs

Ce n’est pas forcément le point qui nous a le plus convaincu. L’écoute se révèle effectivement peu généreuse : les mediums, les basses et les graves présentent ainsi une plage importante que sur d’autres appareils de configuration similaire. La conception nous convainc, en revanche, davantage, puisque le fabricant décide de placer les haut-parleurs en façade directement, afin de profiter d’un son dirigé directement vers l’utilisateur. Un choix intéressant, même s’il ne permet pas de profiter d’un rendu exceptionnel. La puissance de sortie étant toutefois importante, vous pouvez amplement compenser en installation une solution audio extérieure, comme une enceinte hifi ou portable, ce qui vous permettra de compenser dans le même temps la faible plage de fréquences sonores pour les mediums et les graves.

Les Plus

  • Son dirigé vers l’utilisateur
  • Puissance de sortie importante

Les Moins

  • Relative pauvreté des mediums et graves
  • Les voix sont un peu aigues

Utilisation nomade ou sédentaire ?

Entendons-nous bien : un PC gamer est virtuellement dédié à l’utilisation domestique. L’associer à un format portable représente donc un challenge que Razer réussit relativement bien ici. Comptant un poids raisonnable de 2kg, il embarque tout de même une alimentation de près de 700g. En bref, pour le transport dans une sacoche sur une longue distance, ce n’est pas forcément l’idéal – mais un sac à dos fera parfaitement l’affaire. De même, selon la durée de votre déplacement, vous ne serez pas forcément amené à prendre l’alimentation avec vous, l’autonomie de 6h30 en moyenne s’avérant franchement admirable pour un PC portable gamer, pour une utilisation classique Wi-Fi / navigation Internet / luminosité optimale. Celle-ci chute en revanche si le taux de rafraîchissement de votre écran passe à 144Hz (contre 60Hz), auquel cas vous pouvez compter environ une trentaine de minutes de moins pour l’autonomie.

razer blade 15 en extérieur

Bien évidemment, en jeux, vous ne pourrez pas en espérer une tenue monstre, quoique cela dépende évidemment des ressources que le jeu en question demande. Pour une performance maximale, comptez au maximum 1h à 1h30 de jeu. Autrement dit, évitez de jouer sur batterie, sauf pour les jeux les plus économes !

A noter, d’ailleurs, qu’il vous est possible de la booster : en diminuant la luminosité ou en passant en « Mode Avion« , par exemple, vous pouvez escompter une autonomie supérieure à 10h.

Notre avis final sur le Razer Blade 15

Si Razer s’affirme comme l’un des fabricants les plus populaires dans le milieu, ce n’est pas pour rien – et ce modèle nous le prouve sans conteste. Il nous éblouit dans toutes ses variantes, de l’Advanced au Base Model, offrant diverses solutions permettant de moduler tant les composants que le prix. Si celui-ci s’avère élevé, notons dans le même temps que la qualité de construction autant que les performances viennent le justifier, surtout dans un format portable, plus cher que l’équivalent fixe pour les mêmes composants, car obligeant à une micro-construction spécifique. Confortable, il vous donne envie de l’utiliser à la maison comme en-dehors, ce qu’il permet dans une certaine mesure grâce à son autonomie. Restent quelques améliorations possibles, notamment en ce qui concerne la conduction de la chaleur – plus que le système de refroidissement qui, lui, est réussi – ainsi que la qualité des haut-parleurs. N’hésitez pas à composer avec une enceinte : la puissance de sortie permet de faire « cracher les décibels » !

Choisissez toujours le bon produit Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers comparatifs

L'auteur de l'article

Clément Harmegnies

Après un double master franco-britannique (Sciences Po Lille – Aston University), je me suis spécialisé sur la technologie de pointe et les jeux vidéo ; des thématiques sur lesquelles j'ai écrit de nombreux articles. Au quotidien, high-tech, hardware et gaming apparaissent souvent comme un loisir, parfois comme un travail, toujours comme une passion !

Laisser un commentaire